Manif skate à Kaboul, en Afghanistan + ma session à Zanzibar

Publié le par Le Spécialiste du Skateboard

sktekaboul.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Le Go Skateboarding Day 2011 à Kaboul

Le 21 juin 2011, à Kaboul, 200 skateurs ont ridé ensemble dans les rues pour célébrer la journée internartionale du skateboard.

Comme quoi la mondialisation de la culture va plus vite que ce qu'on croit !

 

C'est une chose de faire du skate dans un skatepark couvert, fermé, loin du regard des autres... Mais en plein jour et en masse ! Wow !!

 

Un jour faudra qu'on aille checker leurs spots hein ?

 

 

La fois où j'ai skaté à Zanzibar

Parmi les endroits les plus improbables où j'ai skaté il y a l'île de l'Alcatraz (un bon downhill !), la forêt suédoise (avec des planches de contreplaqué posées par terre), et Stone Town, la capitale de Zanzibar...

 

Pour ceux qui se demandent où c'est :

http://maps.google.fr/maps?rlz=1C1SKPC_enFR372FR372&gcx=c&q=zanzibar&um=1&ie=UTF-8&sa=N&hl=fr&tab=wl

 

 

Ce dernier lieu est ce qui se rapproche le plus de l'ambiance qu'il doit y avoir à Kaboul...

 

En 2004, quand j'y suis allé, cela ne faisait que 10 ans que le pays s'était ouvert au tourisme, et dans la population on sentait bien que le débat sur "toursim or not tourism" n'était pas tranché... J'ai même vu des graffitis pro Ben Laden...

 

A l'aéroport le douanier m'avait demandé ce que c'était ce truc en pointant un doigt vers ma board.

 

Je lui ai expliqué que c'est un truc pour se déplacer debout dessus, et là il m'a dit "Ah oui... J'ai vu un truc comme ça aux Jeux Olympiques d'Hiver !" :)

 

Dans les jours qui ont suivi j'ai skaté sur un terrain de basket (c'était le seul terrain ridable - les rues étaient vraiment "rough").

 

Y'avait des gamins qui jouaient au basket. Certains se sont arrêtés pour regarder, mais rien de fou...

 

Aucun n'a voulu essayer. Je crois que la pression de la communauté faisait que c'était pas facile de sympatiser ouvertement. Sur le terrain de foot à proximité il y avait une prière géante en plein air, avec les hommes et les femmes chacun de leur côté, séparés par une palissade rudimentaire, faites de batons de bois et de draps noirs.

 

J'étais pas habillé en californien non plus ! Je portais un ensemble beige, sans logo. Ma démarche était d'aller à la rencontre des habitants, à travers mon skate... pour ne pas être qu'un simple touriste. J'avais aussi rempli ma valise à moitié avec des fringues que j'ai donné à l'orphelinat (par l'intermédiaire de John Da Silva, une figure locale que je vous conseille de rencontrer si vous y allez - il suffit de le demander dans n'importe quelle boutique du centre de Stone Town - tout le monde le connait).

 

Voilà pourquoi je dis "Respect !" à Skateistan. Parce que c'est pas gagné...

 

Bonus : une autre vidéo avec le quotidien de Skateistan :

 

 

 

 

Merci à Kenny Reed qui a posté ces vidéos sur son Facebook ce matin.

 

Bonus : le compte Vimeo du blog de Skateistan.

 

Publié dans skateboard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article